Attraction, fidélisation et engagement : les bonnes pratiques à mettre en place

Le 17 octobre dernier, le Comité sectoriel de main d’œuvre en économie sociale et en action communautaire (CSMO-ÉSAC) a eu le privilège d’accueillir Madame Joëlle Vincent, de Via Conseil, pour animer l’atelier-conférence sur les thématiques de l’attraction, la fidélisation et l’engagement.

L’atelier de co-création et de réflexion personnelle individuelle a permis de donner des pistes de réponses aux enjeux auxquels les organisations font face.
Quels sont-ils ? Qu’ont répondu les membres du secteur ?

L’activité de co-création a permis de donner des pistes de solutions et de réflexion pour les trois questions suivantes.

1. Quelles sont les pratiques innovantes et performantes pour générer davantage de candidatures correspondant à celles que l’on cherche ?

  • Offres d’emploi attractives et « sexy », une page maximum et affichage du salaire à l’embauche
  • Conditions de travail, flexibilité, conciliation travail – famille
  • Transparence du processus de recrutement
  • Pré-entrevue téléphonique
  • Utilisation du réseau interne (employés sont des porte-paroles, référencement interne)
  • Utilisation du réseau externe, média sociaux
  • Ciblage pertinent du média de communication utilisé
  • Promotion de l’image de marque de l’employeur et de la valeur ajoutée de l’organisation
  • Formation à l’embauche

2. Comment faire vivre une expérience candidat positive et ainsi maximiser nos chances d’être choisi parmi les multiples offres ?

  • Entrevue conviviale sous forme d’échange, peut-être réalisée avec l’équipe de travail concernée, s’assurer de la convivialité et mettre à l’aise le candidat
  • Visite de l’organisation et rencontre des employés en poste
  • Guide d’accueil, avant, pendant et après l’embauche
  • Expérience positive pour le candidat, être empathique, faciliter les échanges constructifs
  • Concordance entre le profil recherché et l’emploi en question
  • Délai court entre la fin de l’affichage et l’entrevue, annoncer les dates d’entrevue dans l’annonce
  • Promotion des valeurs de l’ÉSAC

3. Quelles initiatives peuvent être mises en place pour améliorer la fidélisation et la mobilisation des employés (expérience employé) ?

  • Sentiment d’appartenance à l’équipe et à l’organisation
  • Coordination et collaboration dans la prise de décision
  • Formation continue des employés
  • Développement de personnel et professionnel des employés
  • Rétroaction constructives
  • Climat de travail / cohésion d’équipe
  • Avancement interne
  • Valorisation, reconnaissance
  • Télétravail
  • Soutien par les pairs
  • Clarté de la tâche

Ces éléments constituent des pratiques développées et mise en place au sein des organisations de nos membres du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire. Le CSMO ÉSAC vous invite à réfléchir sur vos pratiques internes afin de favoriser l’attraction, la fidélisation et l’engagement de vos talents au sein de votre organisation. Nous y sommes tous gagnants!

En tant que gestionnaire, employé ou bénévole du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire, nous leur avons demandé de façon individuelle, pourquoi ils travaillent dans le secteur.

Les réponses de l’ensemble de nos participants peuvent être regroupées en sept catégories. Les personnes travaillent dans le secteur pour faire valoir et partager leurs valeurs avec leur organisation. Ils y travaillent également car l’humain et l’engagement envers la communauté sont des priorités. Ils aiment la polyvalence, la diversité des tâches et la latitude qui leur sont offertes. Ces personnes ont également décidé de travailler dans le secteur pour l’impact qu’elles ont au quotidien, aussi petit soit-il, envers la communauté. Il est important de travailler pour eux de façon solidaire. Ils apprécient les conditions de travail qui favorise la conciliation travail – famille- loisir. Et finalement, ils travaillent en économie sociale et en action communautaire car ils croient au changement et aux alternatives sociales et économiques.

Ce sont pour toutes ces raisons que ces acteurs du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire sont engagés au quotidien envers la mission de leur organisation.