Médias sociaux : petit guide des bonnes pratiques

Vous avez une page Facebook ou LinkedIn ou souhaitez en créer une pour votre organisation, mais vous ne savez pas comment ou quand publier ?

Avant toute chose :

Présence sur les médias sociaux

En tant que petite organisation, vous devriez diriger votre temps à rester là où votre public est présent et ignorer le reste…. Toutefois, si votre organisation est moyenne ou grande et capable d’investir plus de ressources humaines dans la gestion des réseaux sociaux, ajoutez d’autres plateformes tout en justifiant votre présence sur chaque réseau social. La clé pour tirer parti des meilleures pratiques dans les réseaux sociaux réside dans le bon jugement et l’utilisation correcte de chacun d’eux. Gardez à l’esprit vos vraies capacités, compétences et limites de votre temps et actions.

Qui publie ?

Choisissez une personne qui sera responsable de diffuser l’information et de publier les nouvelles. Cela vous permettra d’éviter les doublons et d’uniformiser les publications. Les autres employés devront donc envoyer l’information / la photo / le lien à la personne responsable des médias sociaux pour une diffusion uniforme et adaptée sur les médias sociaux pertinents et dans des délais raisonnables.

La personne responsable sera également en charge d’adapter le contenu ainsi que d’ajuster la taille des images selon les critères de chaque média sélectionné.

 

De façon générale, voici quelques conseils pour vous assurer que vos publications sont attrayantes et délivrent bien votre message :

  1. L’accroche

Bien choisir l’accroche de son message est essentiel. C’est l’accroche qui aura le plus d’impact pour inciter le lecteur à lire votre publication. Prenez donc le temps de le choisir soigneusement.
Pour ce faire, utilisez des mots clés dans les titres de vos messages et faites en sorte que le contenu de votre message soit clairement reflété dans votre titre. Une bonne façon d’accrocher le lecteur est également de lui faire vivre des émotions (faites-le sourire, étonnez-le, questionnez-le…). Il est reconnu que l’on retient plus facilement les messages qui nous interpellent. Pensez-y !

  1. Les images

Pensez à illustrer votre publication à l’aide d’une image. L’image associée à votre publication aura également un impact considérable. Choisissez-la avec soin, afin qu’elle reflète vos valeurs, qu’elle attire l’œil et qu’elle apporte véritablement un plus par rapport au message. Pour vous aider à trouver de belles images quand vous n’en avez pas à l’interne, il existe des banques d’images libres de droits et gratuites, par exemple : pixabay.com ou encore unpash.com.

Dans l’idéal, essayez de trouver des images qui soient faciles à intégrer dans les espaces prévus par les réseaux sociaux : évitez par exemple les images verticales quand l’espace prévu est horizontal (comme c’est souvent le cas). Vous pouvez vous référer aux dimensions conseillées par chaque plateforme.

  1. Le contenu

Ce que les internautes veulent, ce sont des informations qui leur seront utiles, ainsi que de sentir une connexion entre votre organisation et eux. Partagez les expériences de votre organisation, vos bons coups, vos événements et les anecdotes vécues avec vos clients ou partenaires.

Ne publiez pas uniquement du contenu relatif à vos produits et services ou à votre culture. Encore une fois, il faut proposer aux internautes des contenus pertinents et utiles, notamment sur l’actualité de votre organisation et de votre réseau et non pas seulement des informations à caractère promotionnel.

Les messages publiés peuvent donc être variés : 60% des publications peuvent être de source externe et 40% du contenu publié peut être de source interne. Il s’agit d’une moyenne qui varie évidemment en fonction de votre secteur d’activité, de vos ressources et des objectifs de votre organisation.

Exemples d’informations à diffuser :

Promotion de vos événements, informations utiles sur votre organisation, vos partenaires, votre réseau, promotion de vos produits et services (boutique en ligne), présence à des événements, données fiables sur votre organisation (statistiques, résultats d’enquête, rapports) …

  1. Le format

Variez le format de vos messages (court, long ou moyen). Ajoutez des sous-titres pour une lecture plus facile et agréable. Pensez aussi aux call-to-action : posez des questions, incitez vos abonnés à interagir ou à effectuer une action.

Exemple de format de publication :

  • À noter / À savoir / Le saviez-vous ? / On y était !

Quoi ?                  Information, événement, lien vers un autre site, lien vers la boutique…
Publication          Courte présentation de l’information ou de l’événement
                              Lien vers le site, ou l’article, ou…
                              Photos (si besoin)

Évidemment, il est indispensable d’adapter le format de vos contenus aux différentes plateformes sur lesquelles vous publiez. Dans tous les cas, pensez que l’information importante doit se situer au début, afin d’accrocher les internautes. Il vaut donc mieux faire court, même si la plateforme laisse le champ libre à l’écriture.

  1. Les liens

Afin que votre publication soit partagée le plus possible, pensez à identifier les organisations concernées par la publication en les identifiant grâce au @nomdel’organisme. Par contre, ne taguez pas quelqu’un (un individu) sans son consentement, même à l’interne.

Si les liens que vous souhaitez publier sont trop longs, vous pouvez également les réduire sur ce site : bitly.com. C’est très utile notamment sur Twitter où le nombre de caractères est limité.

  1. Fréquence de publication

Inutile de bombarder vos abonnés de publications toute la journée. Pas la peine non plus de stresser tous les jours pour trouver une idée d’information à partager. Publier 2 ou 3 fois par semaine peut suffire si vous n’avez pas le temps ou pas de contenus. Pour vous aider, il peut être très utile de vous doter d’un calendrier éditorial. Pour le faire, il vous suffit de créer un tableau Excel avec la date, le sujet de la publication, et les médias sociaux sur lesquels vous êtes actifs.

Exemple de calendrier éditorial :

C’est une bonne manière d’avoir un suivi de vos publications passées et à venir, et d’assurer un bon équilibre entre les diverses plateformes.

En conclusion

Ne vous précipitez pas sur toutes les plateformes existantes. Assurez-vous surtout d’être présents là où se trouvent vos clients, partenaires … Allez-y étape par étape, une plateforme à la fois et augmentez le nombre de plateformes lorsque la première est maîtrisée. Visez la qualité plutôt que la quantité. Avec toutes les informations qui circulent autour de nous, les gens resteront fidèles à votre page si le contenu que vous publiez est pertinent et qu’il est facile d’accès (image, liens, format…).