Intervenant(e) en santé mentale

Chantal Elsa Galipeau, intervenante en santé mentale au Second lieu, ressource alternative en santé mentale. Comme je travaille dans un cadre de gestion participative, mon travail comporte des tâches très variées. Il faut donc être très polyvalent. Comme nous touchons à la fois à l’intervention et à la gestion, je dois être aussi habile avec la composition de lettres, la représentation de l’organisme, la prise de décision, l’animation de groupe et l’intervention individuelle. Comme je travaille avec des humains, chaque jour est différent et ici, il n’y a pas vraiment de routine. Pour le volet intervention seulement, je dois organiser des activités pour les membres de la ressource, les animer. Je m’occupe aussi des nombreux bénévoles qui sont en très grande majorité des membres utilisateurs. Je dois être à l’écoute de toutes ces personnes qui ont souvent besoin de parler mais surtout d’être écoutées. Il intervenante en santé mentale me faut être prête à faire face à toute éventualité, puisque je rencontre des gens qui ont des besoins de toutes sortes.