Notre équipe de travail

Une équipe à votre écoute !

Présidence

Le président est responsable de la mise en application des orientations stratégiques approuvées par le Conseil d’administration et de la réalisation du mandat confié au CSMO-ÉSAC par la Commission des partenaires du marché du travail. Le président représente le CSMO-ÉSAC auprès des diverses instances. Il assure le rayonnement du CSMO-ÉSAC et du secteur d’emploi auprès des différents publics cibles du comité sectoriel.

Frédéric Lalande
Président


Direction générale et administration

Dans le respect de la mission, de la vision et des valeurs du CSMO-ÉSAC, la direction générale assure la bonne gouvernance et le fonctionnement efficace de l’organisation.

La direction générale soutient les instances démocratiques dans l’élaboration de la planification stratégique et des grandes orientations du CSMO-ÉSAC. Elle est responsable de la planification opérationnelle, de l’organisation, de la direction, de la coordination et du fonctionnement. Elle est également responsable de la bonne gestion de l’ensemble des ressources humaines et matérielles du CSMO-ÉSAC.

Odette Trépanier, M.A.
Directrice générale
514 259-7714 poste 505
otrepanier@csmoesac.qc.ca

Renata Januchowska
Adjointe administrative
514 259-7714 poste 501
info@csmoesac.qc.ca



Chargés-es de projet

Lynda Binhas, Ph.D.
Chargée de projet-Recherche et analyse

514 259-7714 poste 503
lbinhas@csmoesac.qc.ca

La chargée de projet en recherche et analyse réalise des études (profils régionaux, profils socioéconomiques, diagnostics de besoins de formation, enquête sur l’ensemble du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire) dans le but d’optimiser sa connaissance du secteur, de diffuser ces connaissances au milieu et de soutenir les regroupements, associations et fédérations dans le développement de stratégies et de moyens d’action. La majeure partie de ces études sont menées à la demande des partenaires du secteur et en étroite collaboration avec ceux-ci. Le CSMO-ÉSAC a, par ailleurs, pris l’initiative de mener, tous les trois ans, une enquête nationale, Les Repères, et de développer deux outils visant à accompagner le milieu dans l’élaboration d’études et dans la réalisation de mesures d’impact ou de contribution sociale et économique des organisations du secteur. Vous retrouvez, donc, ces différents types de publications dans la présente section.

La chargée de projet conçoit des outils, tels qu’une démarche de développement d’indicateurs sociaux et économiques adaptés aux organisations, quel que soit leur secteur d’activité, un guide visant à soutenir et accompagner les regroupements, entreprises et organismes du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire dans toute démarche d’étude, qu’il s’agisse d’un profil, d’un portrait, d’un diagnostic des besoins de formation, d’une évaluation, d’une étude de satisfaction, d’une mesure de contribution sociale ou économique, ou encore des questionnaires permettant de documenter la situation de la relève ou de dresser le profil socio-économique d’une région ou d’un territoire (MRC et autres).

La chargée de projet a, en complément, développé une formation visant à démystifier et à proposer une démarche rigoureuse pour mener des mesure d’impact social des actions menées par les organisations du secteur.

Philippe Beaudoin, M.A.
Chargé de projet-Formation

514 259-7714 poste 504
pbeaudoin@csmoesac.qc.ca

Le chargé de projet en formation est responsable de tout ce qui touche de loin ou de près à la formation dans les organisations d’économie sociale et d’action communautaire. Les projets sur lesquels il travaille doivent répondre à un besoin spécifique de formation d’un ensemble significatif d’organisations et de travailleurs et travailleuses. Le chargé de projets peut être amené à travailler sur :

  • la réponse, en termes d’un projet de formation, à un diagnostic sur les besoins sectoriels de formation ou à une demande d’un regroupement sectoriel;
  • le développement de normes professionnelles et de programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT). Un exemple à ceci : le PAMT pour le métier de préposée d’aide à domicile;
  • le développement d’outils d’appui aux gestionnaires du secteur (exemple : des boîtes à outils pour les gestionnaires sur la gestion des ressources humaines, la gouvernance démocratique et la gestion financière);
  • l’appui aux mutuelles de formation du secteur et aux regroupements sectoriels dans le développement de projets de formation;
  • à la demande, le développement d’outils liés à la formation ou à des enjeux liés à la main-d’œuvre du secteur (exemple : les questions liés à la relève)

Marylise Morin
Chargée de projet-formation

514 259-7714 poste 507
mmorin@csmoesac.qc.ca

La chargée de projet en formation est responsable de tout ce qui touche de loin ou de près à la formation dans les organisations d’économie sociale et d’action communautaire. Les projets sur lesquels elle travaille doivent répondre à un besoin spécifique de formation d’un ensemble significatif d’organisations et de travailleurs et travailleuses. La chargée de projets peut être amené à travailler sur :

  • la réponse, en termes d’un projet de formation, à un diagnostic sur les besoins sectoriels de formation ou à une demande d’un regroupement sectoriel;
  • le développement de normes professionnelles et de programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT). Un exemple à ceci : le PAMT pour le métier de préposée d’aide à domicile;
  • le développement d’outils d’appui aux gestionnaires du secteur (exemple : des boîtes à outils pour les gestionnaires sur la gestion des ressources humaines, la gouvernance démocratique et la gestion financière);
  • l’appui aux mutuelles de formation du secteur et aux regroupements sectoriels dans le développement de projets de formation;
  • à la demande, le développement d’outils liés à la formation ou à des enjeux liés à la main-d’œuvre du secteur (exemple : les questions liés à la relève).

Mylène Leduc
Chargée de projet-Communication

514 259-7714 poste 506
mleduc@csmoesac.qc.ca

La chargée de projet aux communications voit à la création du plan stratégique de communication et à sa mise en œuvre au niveau des publics interne et externe du CSMO-ÉSAC. Les activités stratégiques de communication du CSMO-ÉSAC, conformément aux orientations stratégiques, visent à maintenir et à consolider les diverses activités. La stratégie de communication a établi des objectifs permettant au CSMO-ÉSAC de poursuivre ses efforts en vue de mieux faire connaître l’organisation, son rôle et ses activités, informer les intervenants-es sur la main-d’œuvre du secteur d’emploi et faciliter l’échange entre le CSMO-ÉSAC et les organisations. La chargée de projet aux communications orchestre les activités de visibilité, les événements, les campagnes de promotion et de publicité afin de faire mieux connaître le CSMO-ÉSAC, le secteur et ses travailleurs-euses auprès du public. Elle collabore à tout autre événement visant la promotion du secteur d’emploi. Elle répond évidemment aux diverses demandes d'information en plus de faire des représentations. Les communications assument, en outre, un rôle de support auprès de l’équipe de travail, relativement aux communications orales et écrites. Le service des communications publie Cultivez vos talents, un outil permettant d'informer les membres et partenaires ainsi que de tous les documents promotionnels comme les brochures, les affiches et les dépliants. Les communications sont aussi en charge du site Web, du support à l’actualisation du site et des médias sociaux. Par ailleurs, la chargée de projet aux communications soutien la direction et l'équipe dans divers dossiers et projets.

Outre ses mandats relatifs aux communications, la personne responsable des communications développe et coordonne de nombreux projets sur le développement de la main-d'oeuvre dans le secteur de l'économie sociale et de l'action communautaire (travailleurs-euses expérimentés, âgisme, personnes handicapés, personnes immigrantes, etc.). Elle offre également des conférences-formations sur le marketing RH auprès des gestionnaires du secteur afin de les supporter dans leur gestion prévisionnelle de la main-d'oeuvre. Elle a également sous sa responsabilité le dossier de la relève. Ainsi, elle est appelée à sensibiliser les jeunes aux possibilités d’emploi dans le secteur par le biais de divers projets et activités, à sensibiliser les organisations et les gestionnaires à l’importance de planifier la relève dans leur organisation et à informer et former les professionnels-les de l'employabilité et de l'emploi au Québec.